Leetchi : la cagnotte de la honte

Publié le 22 avril 2021

Faites du bruit, partagez l'article

un veau

Le 2 avril dernier, l’association « Adour Aficion Cultura » a créé une cagnotte sur la  plateforme Leetchi.com dont l’objectif est d’aider l’école taurine « Adour Aficion » (Cauna, Landes) à entraîner ses élèves, en achetant des veaux et génisses notamment. 

Révélée par le collectif anti-corrida Cazarrata, cette cagnotte a déclenché une forte mobilisation auprès de Leetchi pour tenter de la faire annuler. Dans un premier temps, Leetchi a retiré la cagnotte, puis l’a remise en ligne. 

Le Colbac avait interrogé l’administration fiscale car jusqu’au 12 avril, l’association « Adour Aficion Cultura » ( organisateur de la cagnotte, mais association bien distincte de l’école « Adour Aficion ») ne figurait pas au Répertoire National des Associations et n’apparaissait pas non plus au Journal Officiel des associations. La publication au JOAFE est parue le 13 avril et indique une date de création le 2 avril, soit le même jour que la création de la cagnotte. L’association « Adour Aficion Cultura » a donc été créée en vue de lancer la cagnotte et afin, très certainement, de mettre en avant la réduction fiscale pour augmenter le volume des dons. Il est intéressant de noter que l’un des élèves,  Jean Larroquette dit « Juanito », est le fils du président de cette nouvelle association. 

Cazarrata a lancé une pétition. L’association PAZ (Paris Animaux Zoopolis) a manifesté devant le siège social de Leetchi, à Paris, vendredi 16 avril. Le collectif PROTEC, sous la plume du Dr Jean-Paul Richier, a écrit plusieurs courriers très argumentés à Leetchi. 

Le Colbac a relayé sur sa page Facebook et sur son compte Twitter les différentes initiatives visant à faire céder Leetchi. Nous avons aussi envoyé un long courriel à l’équipe de Leetchi, et invité nos adhérents et sympathisants à faire de même. 

Pourquoi une telle mobilisation ? Parce que l’objectif affiché de cette cagnotte est effroyable : il s’agit d’acheter de jeunes animaux, veaux et génisses, pour que de jeunes enfants s’entraînent à leur mise à mort. Au-delà des souffrances inqualifiables infligées à ces animaux sans défense, ce sont des enfants, tout aussi vulnérables, qui sont exposés à la violence de scènes et de gestes d’une cruauté inouïe. Des enfants à qui l’on apprend l’insensibilité à la détresse et à la douleur d’un animal. Des enfants incités et entraînés à tuer des animaux, avec des harpons et des épées, dans le cadre d’une activité de loisir. Cet enseignement est moralement et idéologiquement indéfendable, dans une société moderne et civilisée comme la nôtre.

un taureau et du texte

La plateforme Leetchi n’a donc aucune éthique et finance indifféremment le meilleur comme le pire pour peu que ses conditions générales d’utilisation soient respectées (et ce dernier point est sujet à discussion). L’équipe de Leetchi ne veut pas porter de jugement de valeur sur une cause. Mais il n’est pas question ici de jugement de valeur, ni de prendre position sur la corrida. Il s’agit simplement de considérer que l’argent de la cagnotte va concrètement et directement servir à supplicier des animaux et à éduquer des mineurs à une certaine forme de violence. C’est un motif suffisant pour annuler une cagnotte. Ne pas le faire, c’est prendre position pour la souffrance animale.

Les associations demandent à Leetchi  de supprimer la cagnotte destinée à Adour Aficion Cultura, et de faire évoluer ses conditions générales d’utilisation afin que les cagnottes ne financent plus les pratiques génératrices de souffrances animales.

Malgré la mobilisation de centaines d’internautes, la plateforme refuse de retirer la cagnotte au motif que les écoles de tauromachies ne sont pas interdites en France. 

"Des veaux pour s'entraîner ?" : c'est la question posée à la Une du Petit Journal
Le Petit Journal, semaine du 22 avril 2021

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

5 juin 2024

Victoire à Pérols !

3 juin 2024

Journée nationale contre la corrida