Entraînement à la corrida semi-privé dans les arènes de Béziers

Publié le 6 février 2023

Faites du bruit, partagez l'article

Le COLBAC a manifesté le samedi 4 février sur le parvis des arènes, en marge de l’événement taurin « Dans l’intimité d’un torero » où le novillero Christian Parejo a mis à mort deux taureaux dans les arènes de Béziers.

Cet évènement taurin était présenté comme une « préparation » du torero Parejo. Le public pouvait assister à l’entraînement au plus près des massacres, c’est-à-dire depuis le callejón (couloir) qui entoure la piste. L’entrée était gratuite pour les enfants. Robert Ménard, qui prétend ne pas apprécier les corridas, a assisté à ces mises à mort semi-privées, comme la députée Emmanuelle Ménard. 

Torturer un taureau pour le plaisir est abominable ; se faire la main sur un animal, à l’épée et au poignard, est inhumain. 

Le COLBAC rappelle que :

  • Lors d’une corrida espagnole, l’épée du matador doit être enfoncée dans l’épaule droite de l’animal, passer sous l’omoplate et glisser entre deux côtes pour transpercer la cage thoracique et atteindre un gros vaisseau près du cœur. Le coup est difficile à accomplir, c’est pourquoi un long entraînement est indispensable.

  • Les toreros s’entraînent chez les éleveurs auxquels ils achètent des bêtes pour les tuer en privé. Après une estocade mal dirigée, on arrache l’épée et on recommence. Une fois, deux fois, trois fois et même davantage. Derrière chaque corrida publique, il faut imaginer un grand nombre de massacres privés où sont perpétrées des atrocités.

  • Le nombre de taureaux tués lors de ces entraînements n’est pas connu.

Nous nous sommes tenus silencieusement de part et d’autre de l’entrée des arènes avec des pancartes pour visibiliser l’extrême barbarie de la tauromachie espagnole et des entrainements à la corrida.

Dans la presse

Midi Libre, 5 février 2023
Petit Journal, 9 février 2023

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

7 avril 2024

Manifestation pour dénoncer les entraînements à tuer

2 avril 2024

Le député Hubert Julien-Laferrière interroge le Gouvernement sur la gratuité des corridas pour les mineurs