Fin de la subvention municipale à l’école taurine !

Publié le 3 juin 2021

Faites du bruit, partagez l'article

une fille avec une cape

Le budget primitif 2021 de la ville de Béziers, accessible sur le site de la mairie, ne prévoit plus de subvention municipale à l’école taurine. Suite à nos sollicitations, le cabinet de Robert Ménard a confirmé qu’il n’y aurait plus de subvention municipale à l’école taurine.  

Ainsi, sous la pression de l’opinion publique de plus en plus sensible à la cause animale et très majoritairement favorable à l’interdiction de l’accès des moins de 16 ans aux corridas (¹),  Robert Ménard a renoncé à utiliser l’impôt des Biterrois pour financer une école qui apprend aux enfants et aux adolescents à toréer et tuer des veaux et n’a pas renouvelé le partenariat qui lie la municipalité à l’école taurine depuis sa création en 2003. Chaque année, c’était 30 000 € versés directement à l’école de Béziers ( Lire notre dossier Corridas et subventions )

Pour le Colbac qui a dénoncé sans relâche cette subvention municipale, c’est une grande avancée et une victoire !

(¹) 78% des Français sont favorables à l’interdiction pour les mineurs de moins de 16 ans d’assister à des corridas avec mise à mort des taureaux, selon un sondage IFOP de 2018 (source : PROTEC).

Comment sera financée l'école taurine ?

Il est impossible de se réjouir totalement car la municipalité soutient toujours l’éducation à la violence et a organisé un nouveau financement par les spectacles tauromachiques et non tauromachiques qui seront organisés par les nouveaux directeurs des arènes, le trio Sébastien Castella, Olivier Margé et Simon Casas ( ils sont associés au sein d’une société qui s’appelle Betarra ). 

En effet, dans le contrat qui la lie à la société Betarra, la commune autorise cette dernière à organiser des spectacles non tauromachiques et lui impose de verser 1 € par billet vendu à l’école taurine et 0,50 € à l’ Union des Villes Taurines de France (UVTF). Un article du Midi Libre du 15 avril 2021 nous apprend d’ailleurs qu’ O. Margé  » a l’ambition de développer la programmation non taurine tout au long de l’année avec des concerts, des événements ou des manifestations sportives « , ceci afin de  » relever le challenge de la modernisation des arènes « .  

Ainsi, toute personne qui assistera à un concert ou autre spectacle dans les arènes, organisé par la société Betarra, financera sans le savoir l’école taurine et la tauromachie biterroises. Nous nous emploierons à le faire savoir. 

un jeune taureau

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

7 avril 2024

Manifestation pour dénoncer les entraînements à tuer

2 avril 2024

Le député Hubert Julien-Laferrière interroge le Gouvernement sur la gratuité des corridas pour les mineurs