colbac

Fin de la subvention municipale à l’école taurine !

une fille avec une cape

Le budget primitif 2021 de la ville de Béziers, accessible sur le site de la mairie, ne prévoit plus de subvention municipale à l’école taurine. Suite à nos sollicitations, le cabinet de Robert Ménard a confirmé qu’il n’y aurait plus de subvention municipale à l’école taurine.  

Ainsi, sous la pression de l’opinion publique de plus en plus sensible à la cause animale et très majoritairement favorable à l’interdiction de l’accès des moins de 16 ans aux corridas (¹),  Robert Ménard a renoncé à utiliser l’impôt des Biterrois pour financer une école qui apprend aux enfants et aux adolescents à toréer et tuer des veaux et n’a pas renouvelé le partenariat qui lie la municipalité à l’école taurine depuis sa création en 2003. Chaque année, c’était 30 000 € versés directement à l’école de Béziers ( Lire notre dossier Corridas et subventions )

Pour le Colbac qui a dénoncé sans relâche cette subvention municipale, c’est une grande avancée et une victoire !

(¹) 78% des Français sont favorables à l’interdiction pour les mineurs de moins de 16 ans d’assister à des corridas avec mise à mort des taureaux, selon un sondage IFOP de 2018 (source : PROTEC).

Comment sera financée l'école taurine ?

Il est impossible de se réjouir totalement car la municipalité soutient toujours l’éducation à la violence et a organisé un nouveau financement par les spectacles tauromachiques et non tauromachiques qui seront organisés par les nouveaux directeurs des arènes, le trio Sébastien Castella, Olivier Margé et Simon Casas ( ils sont associés au sein d’une société qui s’appelle Betarra ). 

En effet, dans le contrat qui la lie à la société Betarra, la commune autorise cette dernière à organiser des spectacles non tauromachiques et lui impose de verser 1 € par billet vendu à l’école taurine et 0,50 € à l’ Union des Villes Taurines de France (UVTF). Un article du Midi Libre du 15 avril 2021 nous apprend d’ailleurs qu’ O. Margé ” a l’ambition de développer la programmation non taurine tout au long de l’année avec des concerts, des événements ou des manifestations sportives “, ceci afin de ” relever le challenge de la modernisation des arènes “.  

Ainsi, toute personne qui assistera à un concert ou autre spectacle dans les arènes, organisé par la société Betarra, financera sans le savoir l’école taurine et la tauromachie biterroises. Nous nous emploierons à le faire savoir. 

un jeune taureau
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.