colbac

La corrida “hyper populaire” à Béziers !?

Robert Ménard était l’invité de la matinale de France Info ce vendredi 12 janvier. Interrogé à propos de la corrida, il affirme avec un aplomb sidérant que c’est “un truc hyper populaire à Béziers” !

"Un truc hyper populaire !"

Propos tout simplement mensonger : hors feria, c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de touristes, une corrida ou une novillada organisée par les clubs taurins – même gratuite –  n’attire jamais plus de 400 à 500 spectateurs, dans une arène qui compte 13 000 places.

Par ailleurs, un sondage IFOP / Sud Radio de 2022  indique que seulement 8 % des habitants de Béziers ont “assisté à une corrida il y a moins de 3 ans” et que plus de la moitié n’en ont jamais vu. 

"Je suis végétarien, en plus !"

Le maire fait une attaque ad hominem quand il tacle la journaliste qui ne serait pas légitime, selon lui, à s’insurger contre la cruauté de la corrida puisqu’elle mange de la viande.
Rappelons que les taureaux de corrida sont tués uniquement pour le divertissement des spectateurs, alors que la consommation de viande a un but nutritionnel.

Robert Ménard mentionne son végétarisme pour montrer qu’il est conscient des questions éthiques liées à la consommation de viande et à la cruauté envers les animaux. Il utilise cette information pour tenter de se défendre contre les accusations d’insensibilité envers les animaux. Mais, s’il était végétarien par conviction philosophique, il lui serait moralement impossible de soutenir la corrida, qu’elle soit ou non populaire.

"Je n'aime pas personnellement la corrida, je défends mordicus la corrida"

Robert Ménard ignore-t-il que l’humain digne de ce nom doit agir non en fonction de ses goûts, mais en fonction d’impératifs moraux – impératifs moraux dont Robert Ménard semble peu se préoccuper.

Ce n’est pas parce qu’ils n'”aiment” pas la corrida que les anticorrida la contestent, mais parce que la cruauté infligée aux animaux est éthiquement inacceptable.

À un R. Ménard qui n’aime pas la corrida, mais fait tout pour l’entretenir, nous préférerions un R. Ménard qui aime la corrida, mais qui a le courage de placer le refus de nuire au-dessus de ses propres goûts.

Robert Ménard dans la matinale de France Info, le 12 janvier 2023

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.