Législatives : 26 ONG appellent à ce que la condition animale fasse partie du débat démocratique

Publié le 27 juin 2024

Faites du bruit, partagez l'article

TRIBUNE

La dissolution soudaine de l’Assemblée nationale au soir des élections européennes est un séisme politique qui crée de nombreuses incertitudes sur l’avenir de la France. La composition de la prochaine Assemblée et la constitution d’un nouveau gouvernement auront un impact considérable sur la condition animale, grande oubliée des débats. Nos 26 ONG de protection animale alertent ce jour sur la nécessité pour les candidats de ne pas faire l’impasse sur les enjeux essentiels de condition animale et demandent aux électeurs d’être attentifs à leurs positionnements réels sur le sujet.

Au cours des deux dernières années, si des amendements favorables aux animaux ont été adoptés sur certains textes, notamment sur la stérilisation des chats libres ou contre la zoopornographie, la chasse aux trophées, ou encore l’utilisation d’animaux sauvages par les influenceurs, aucune loi visant l’amélioration de la condition animale n’a pu être définitivement adoptée. Pire encore, des reculs inquiétants ont été observés, par exemple sur l’élevage en cage dont la proposition de règlement européen a été repoussée, ou sur les élevages industriels dont l’installation est facilitée.

La législature qui vient peut et doit être un moment d’avancées pour la condition animale, car la situation est critique. En effet, l’Union européenne a récemment mis un frein à ses ambitions en matière d’amélioration de la condition animale et la nouvelle composition du Parlement européen représente un signal d’alarme supplémentaire. Dans ce contexte, la France, premier pays d’élevage en Europe, a une responsabilité d’autant plus forte à cet égard. Or, notre pays n’a jamais autant consommé de viande. Nous produisons selon un modèle intensif, dans lequel des animaux sont mutilés dès la naissance, enfermés pour 80 % d’entre eux dans des conditions incompatibles avec leurs besoins et comportements naturels, sans jamais avoir accès à l’extérieur, et abattus dans des conditions souvent intolérables. Les animaux aquatiques ne sont pas épargnés : élevés et pêchés sans réelle considération de leur souffrance avec des pratiques de pêche désastreuses pour leur habitat. Des loisirs cruels sont toujours pratiqués dans nos forêts tels que la chasse à courre ou le déterrage des renards et des blaireaux, ou bien dans les arènes où les corridas ont lieu, même en présence d’enfants. 

Alors qu’une 6e extinction de masse des espèces est en cours, la France a défendu le déclassement de la protection des loups et le récent projet de loi agricole favoriserait la “destruction” d’espèces protégées. Malgré des avancées obtenues en 2021 pour les animaux de compagnie, la France reste la championne européenne de l’abandon. Enfin, n’oublions pas les millions d’animaux destinés aux laboratoires, à l’enseignement et la recherche, alors que des méthodes substitutives existent et que d’autres n’attendent qu’à être financées ou validées.

Quelle que soit la couleur politique du prochain gouvernement, il aura affaire à ces questions tant cette demande démocratique est grande et ignorée. 63 % des Français estiment en effet que les animaux sont mal défendus par les politiques (IFOP/30 Millions d’amis 2024). 

Il y a urgence à agir. C’est pourquoi nos 26 ONG de protection animale exhortent les candidats aux législatives, partis et coalitions à prendre ou réaffirmer leurs engagements à défendre la condition animale au cours de leur mandat et ainsi améliorer le sort de millions d’animaux. Nous appelons également les électeurs à faire un choix éclairé en ayant pris connaissance des engagements des différentes formations politiques et candidats lors des élections passées, en les consultant sur notre site : engagement-animaux.fr

 

 

Signataires

Convergence Animaux Politique

ADOCMU, Association pour le Droit à l’Objection de Conscience en Milieu Universitaire

AJAS, Association Justice Animaux Savoie

Alliance Anticorrida

Animal Cross

Animal Testing

Antidote Europe

APRAD

AVA – Abolissons la vénerie aujourd’hui

AVES, Agir pour le Vivant et les Espèces Sauvages

CIWF France (Compassion In World Farming France)

Code animal

COLBAC

Convention Vie et Nature

Défense de l’animal – Confédération nationale 

Éducation Éthique Animale

FLAC

Fondation Brigitte Bardot

Humanisma

LE CHIEN MON AMI

OABA (Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs)

One Voice

QUATRE PATTES

SNDA

La SPA – Société protectrice des animaux

Welfarm – Protection mondiale des animaux de ferme

 

 

Compilation des engagements des partis politiques lors des dernières élections
LÉGISLATIVES 2024 : QUI S'ENGAGE SUR LA CORRIDA ?
Extrait de la charte PAZ

PAZ (Projet Animaux Zoopolis) demande aux candidates et candidats aux élections législatives de s’engager sur toute une série de mesures concrètes pour les animaux, dont l’abolition des corridas et des combats de coqs. 

Ils / elles s'engagent à abolir la corrida :

Clémence GUETTÉ au nom de toutes les candidatures La France Insoumise 

Auvergne-Rhône-Alpes

Drôme, 3ème circonscription / Marie POCHON – Les Écologistes/NFP 

Loire, 1ère circonscription / Pierrick COURBON – PS/NFP 

Loire, 2ème circonscription / Andrée TAURINYA – LFI/NFP 

Rhône, 1ère circonscription / Anaïs BELOUASSA CHERIFI – LFI/NFP 

Rhône, 3ème circonscription / Marie-Charlotte GARIN – Les Écologistes/NFP 

Rhône, 6ème circonscription / Gabriel AMARD – LFI/NFP / 

Rhône, 13ème circonscription / Victor PRANDT – REV/LFI/NFP 

Bretagne

Ille-et-Vilaine, 6ème circonscription / Elsa LAFAYE – PC/NFP 

Morbihan, 2ème circonscription / Jade BENIGUEL – REV/LFI/NFP 

Grand Est

Bas-Rhin, 2ème circonscription / Emmanuel FERNANDES – LFI/NFP 

Hauts-de-France

Nord, 10ème circonscription / Leslie MORTREUX – REV/LFI/NFP 

Ile-de-France

Hauts-de-Seine, 2ème circonscription / Francesca PASQUINI – Les Écologistes/NFP 

Hauts-de-Seine, 2ème circonscription / Brice GAILLARD – PS /NFP / 

Hauts-de-Seine, 8ème circonscription / Miron CUSA – Les Universalistes 

Paris, 7ème circonscription / Emmanuel GRÉGOIRE – PS 

Paris, 9ème circonscription / Sandrine ROUSSEAU – Les Écologistes/NFP 

Paris, 12ème circonscription / Céline MALAISÉ – PC/NFP / 

Paris, 18ème circonscription / Pierre-Yves BOURNAZEL – Horizons 

Paris, 18ème circonscription / Aymeric CARON – REV/LFI/NFP

Paris, 15ème circonscription / Danielle SIMONNET – NFP 

Seine-et-Marne, 3ème circonscription / Laura VALLEE-HANS – REV/LFI/NFP 

Seine-Saint-Denis, 3ème circonscription, Thomas PORTES – LFI/NFP 

Val-de-Marne, 5ème circonscription / Julien LÉGER – PC/NFP 

Val-de-Marne, 6ème circonscription / Tony RENAULT – L’écologie au centre

Val-de-Marne, 9ème circonscription / Isabelle SANTIAGO – PS/NFP 

Val d’Oise, 3ème circonscription / Cécile RILHAC – Renaissance 

Yvelines, 4ème circonscription / Céline BOURDON – LFI/NFP

Yvelines, 5ème circonscription / Yaël BRAUN-PIVET – Renaissance 

Yvelines, 6ème circonscription / Jean-Luc SUZÉ – Les Universalistes 

Yvelines, 12ème circonscription / Christophe MASSIAUX – Les Écologistes/NFP 

Nouvelle-Aquitaine

Charente, 1ère circonscription / René PILATO – LFI/NFP 

Dordogne, 1ère circonscription / Pascale MARTIN – LFI/NFP 

Normandie

Calvados, 1ère circonscription, Emma FOURREAU – LFI/NFP 

Pays de la Loire

Loire-Atlantique, 4ème circonscription / Julie LAERNOES – Les Écologistes/NFP 

Français à l’étranger

7ème circonscription / Asma RHARMAOUI-CLAQUIN – LFI/NFP 

Ils/elles refusent d'abolir la corrida :

Ile-de-France

Paris, 8ème circonscription / Florent BRUNETTI – LR 

Yvelines, 5ème circonscription / Yaël BRAUN-PIVET – Renaissance 

Paris, 4ème circonscription / Maud GATEL – MODEM – précise toutefois, en commentaire : « hostile à la corrida, je mesure néanmoins la dimension culturelle, mais favorable à aller vers l’abolition »

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

11 juillet 2024

Victoire contre un sponsor des novilladas de Boujan

1 juillet 2024

Manifestation contre les novilladas de Boujan s/Libron