colbac

Mobilisation anti corrida pendant la féria : compte rendu

une manifestation

” Un animal ne devrait jamais être torturé, abolition des corridas ! “
” Ouvrons les consciences, stoppons les corridas ! “
” La torture n’est pas notre culture ! “
” Corrida Basta ! “

Des slogans abolitionnistes scandés avec force et détermination sans jamais faiblir malgré la chaleur caniculaire de ce samedi 14 août 2021 : merci pour cette belle énergie ! Merci à celles et ceux qui se sont mobilisé.e.s, nombreux et nombreuses, pour cette nouvelle manifestation contre les corridas. 

Vidéo officielle de la manifestation

Merci à Mariko Kieffer pour la réalisation de cette vidéo poignante. Certaines images sont difficiles : elles sont la réalité crue de ce pour quoi nous manifestons. 

Le 14 août 2021, pendant la féria de Béziers, plusieurs associations ont manifesté à l’appel du COLBAC pour demander l’abolition des corridas à Béziers et en France. Malgré la cruauté caractérisée des corridas et le désintérêt ou le rejet d’une large partie de la population biterroise, Robert Ménard autorise et soutient de manière inconditionnelle – avec de l’argent public – les spectacles sanglants de mises à mort de taureaux, sans la moindre compassion pour la souffrance de ces êtres sensibles. Il dispose pourtant de nombreux leviers pour faire cesser la barbarie dans sa ville. La veille de la mobilisation, à l’égard des manifestants anti corrida qui représentent les 80 % des citoyens français souhaitant l’abolition (sondage Ifop/ Alliance Anticorrida – août 2021), il a dit publiquement : ” Qu’ils aillent se faire foutre ! “.

Déroulé de la manifestation

9h00 - Action rond-point

La journée militante a commencé avec une action rond-point à l’entrée de Béziers, menée par Alliance Ethique Montpellier. Grâce aux deux banderoles « Ici On Tue, Stop Corrida » déployées, l’une face à l’entrée principale du grand rond-point Vincent Badie, et l’autre, au-dessus du pont qui enjambe la voie rapide, Yolande, Cyril, Amadeus, Res et Willy ont interpellé des centaines d’automobilistes afin qu’ils sachent qu’à Béziers, on se divertit en torturant jusqu’à la mort des animaux. 

12h00 - Rassemblement au parc de l'avenue Clémenceau

Le rendez-vous était donné au Parc de la Gare du Nord et s’est prolongé jusqu’à 14h00 pour attendre les militant.e.s retardé.e.s sur l’A9 surchargée. Pique-nique, échanges, photos, interviews, consignes …Le top départ de la marche a été enfin lancé par le célèbre rapeur Res Turner qui, pour le plus grand plaisir des militant.e.s présent.e.s, a interprété son nouveau titre Corrida Basta (clip officiel) . Ambiance  !

3 personnes lèvent le poing

À ses côtés pour animer la marche : Tiamat, présidente d’AnimaLibre et Amadeus VG Humanimal, fondateur du Journal de la Cause Animale, qui a fait le déplacement depuis Paris. À la sono, Willy Houssart complète l’équipe et assure le côté technique. 

Amadeus VG Humanimal
Tiamat
Willy Houssart et Res Turner
Sophie Maffre-Baugé
14h00 - Départ de la marche

Notre cortège, précédé d’une grande banderole “Un animal ne devrait jamais être torturé, abolition des corridas ! “ et d’un camion flanqué de drapeaux et banderoles aux couleurs du Colbac, s’est élancé du haut de l’avenue Clémenceau jusqu’à la place Jean Jaurès, en passant par l’hôtel de ville et la permanence d’Emmanuelle Ménard. Nous avons souhaité également mettre à l’honneur la campagne d’affichage de la Fondation Brigitte Bardot en passant devant une affiche “Spectacle garanti avec souffrance animale – Stop à la corrida.

manifestant

Place de la Victoire, nous sommes passés devant un magnifique taureau en résine, installé sur la pelouse du rond-point, quelques jours auparavant, par la municipalité soucieuse de marteler que Béziers est une ville “taurine”. Bien entendu, il a la tête haute et fière, parce que le milieu taurin, très hypocritement, ne montre jamais un taureau en position de souffrance.  Nous l’avons fait nôtre le temps de quelques photos et lui avons fait une promesse : nous ne lâcherons rien jusqu’à la victoire, c’est à dire jusqu’à la fin des corridas à Béziers et l’abolition en France de cette cruelle tradition dont il est l’une des innocentes victimes.

Depuis les balcons ou les terrasses de café, notre marche est saluée par de nombreux pouces levés et encouragements. Rappelons que la majorité des Biterrois souhaite la fin des corridas. Robert Ménard l’a dit lui-même dans un article de l’Incorrect en 2019. Depuis, la corrida a encore perdu du terrain. Robert Clavijo, fondateur du Colbac – et président jusqu’en 2019 – l’a rappelé dans son discours devant la mairie.

une femme lève les bras
terrasse café

Au cours de la marche, les haltes ont été l’occasion de nombreuses prises de paroles :

Christophe Marie (directeur adjoint de la Fondation Brigitte Bardot),
Julie Wayne (militante anglophone qui s’est exprimée en anglais ),
Robert Clavijo (Colbac) 
Thierry Antoine (élu municipal, EELV),
Thierry Hely (président FLAC),
Magali Crozier (cheffe de file Insoumis du Biterrois) ,
Laurence Hay (référente Hérault PAZ),
Valérie Bijon-Porteiron (référente No Corrida),
Flavien Bascoul (référent L214),
Hélène Thouy (co-présidente Parti animaliste),
Catherine Bry (déléguée départementale du Parti animaliste ),
Frédéric Freund (secrétaire Alliance Anti Corrida et directeur de l’OABA ),
Sonia Tatoo (référente One Voice),
Marion Ribes (présidente Collectif Nature Sauvage Occitanie),
Didier Bonnet (président CRAC),
Fabienne Lambert (secrétaire Alliance Ethique ).

Tous et toutes ont appelé le maire Robert Ménard à ouvrir la voie de l’abolition en cessant d’autoriser les corridas à Béziers, et ont rappelé que la corrida n’est qu’acte de cruauté. Il est urgent de l’abolir. On peut s’amuser, se distraire sans terrifier, sans torturer ni mettre à mort des êtres sensibles, des animaux qui ne peuvent se défendre.  Merci pour ces discours de vérité, de justice, de combativité, de bienveillance, de compassion et d’espoir.

un homme au micro
Christophe Marie (Fondation Brigitte Bardot)
Julie Wayne
Stop devant une affiche de la Fondation Brigitte Bardot
Stop devant l'Hôtel de Ville
Robert Clavijo (Colbac)
Thierry Antoine (élu Béziers - EELV)
Magali Crozier (Insoumis du Biterrois)
Thierry Hély (FLAC)
Flavien Bascoul (L214)
Laurence Hay (PAZ)
Valérie Bijon-Porteiron (No Corrida)
Frédéric Freud ( Alliance Anticorrida et OABA)
Hélène Thouy (Parti animaliste)
Catherine Bry (Parti animaliste)
Didier Bonnet (CRAC Europe)
Marion Ribes ( Collectif Nature Sauvage Occitanie)
Fabienne Lambert (Alliance Ethique)
Sonia Tatoo ( One Voice)
16h30 - Happening place Jean Jaurès

La manifestation  s’est poursuivie par la reconstitution symbolique d’une scène de crime. Au sol, des silhouettes symbolisant les victimes et les armes, réelles et non factices, utilisées au cours des corridas pour torturer et mettre à mort les taureaux : une pique (dont nous avons oublié d’enlever le capuchon protecteur !), des banderilles, une épée et un poignard. Au centre, 4 militants-taureaux, habillés en blanc pour symboliser l’innocence et la paix, ont effeuillé, l’un après l’autre, la plainte douloureuse d’un taureau supplicié dans une arène. 

Je suis un taureau,
Prisonnier
Dans une arène.
J’ai peur.
Ils enfoncent
Très fort dans mon cou
Une pique d’acier
Pour que je m’incline,
Pour que je saigne.
J’ai mal.

Ensuite,
Ils plantent
6 harpons acérés
Qui déchirent
Mes chairs
À chacun de mes mouvements.
Je souffre,
Je saigne,
Je n’ai plus de force,
J’agonise.

Exsangue,
Epuisé,
Je suis achevé
À plusieurs coups
D’épée et de poignard.
Ce sont mes poumons
Qu’ils transpercent:
Noyé dans mon sang,
Je suffoque.
Je meurs. 

Mon supplice
A duré 20 longues minutes.
Maintenant, ils me mutilent.
Mes oreilles, ma queue
Sont offertes
À mes bourreaux.
J’étais un taureau,
Un être sensible.
Ils m’ont torturé et tué.
Pourquoi ? 

→ Voir la vidéo Live du Happening réalisée  par Cyril Vaucelle, pour Facebook. 

une rubalise
une personne avec une pancarte
des drapeaux
17h00 - Marche vers les arènes

En fin de manif, peu avant le début de la corrida, nous avons pris la direction des arènes. Et, comme chaque année, nous nous sommes heurté.e.s très rapidement à un cordon de policiers aux ordres du sous-préfet, lui-même aux ordres du maire : Robert Ménard nous empêche de manifester à moins de 500 mètres des arènes. Officiellement, pour protéger l’ordre public. En réalité, pour protéger les corridas et le mundillo. Ainsi, à Béziers, la liberté d’expression et de manifestation s’arrête à 500 mètres des arènes. 

La veille, lors de son discours d’inauguration de la place Toros y Caballos, Robert Ménard a exprimé publiquement et grossièrement tout son mépris à l’égard des manifestants anti corrida en lançant : ” Qu’ils aillent se faire foutre ! ” 

Non seulement nous n’irons pas « nous faire foutre », mais nous reviendrons. Parce qu’il est essentiel de se mobiliser jusqu’à l’abolition.

  • Nous adressons nos plus sincères remerciements à toutes les associations, collectifs, partis, militants et militantes qui ont rejoint cette mobilisation ou l’ont soutenue par leurs messages et relais sur les réseaux sociaux.  
  • Merci à l’équipe du Colbac:  Agnès, Cyril, Martine, Sophie, Susanne, Tina, Virginie et Yolande qui ont activement et longuement préparé cette manifestation. 
  • Merci à Aline, Bernard, Cathy, Martine, Sabine, Susanne, Tina, Virginie qui ont  distribué en amont des tracts pour annoncer la manif.
  • Merci à Jordan, Max, Henri, Cédric et Jérôme qui se sont relayés pour assurer le service d’ordre.
  • Merci aux 12 militants du Happening : Fabienne, Audrey, Caro, Christiane, Lionel, Fredo, Jacqueline, Jordan, Tania, Sonia, Franck et Max ( et Suzette, qui a du être remplacée à cause de la chaleur )
  • Merci encore à Tiamat, Amadeus, Res et Willy pour l’animation !
  • Et mille mercis à Julie Wayne, Margue, Marion Ribès et Daniel Combo pour les magnifiques et nombreuses photos. 

Tous ensemble contre la corrida !  Rétrospective de l’OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs) + vidéo

Le Journal de la Cause Animale était en direct : vidéo ( problème de son de 3″10 à 6″30, puis le son revient)

Vidéo de Vincent Cocâtre (fin de manif)

Dans la presse

Petit Journal 19/08/21 - La determination des anti corrida fait un titre de la couverture.
Le Petit Journal - 26/08/21
Libération 15/08/21
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.