Réforme de la bouvine : la position du COLBAC

Publié le 24 janvier 2023

Faites du bruit, partagez l'article

Le COLBAC tient à réagir à la tribune appelant à une « réforme de la bouvine », parue dans Le Monde du samedi 7 janvier, initiée par l’élu de Montpellier Eddine Ariztegui (Parti animaliste) et cosignée par une cinquantaine d’élus, personnalités et associations écologistes ou animalistes.

Le COLBAC fait la distinction entre la corrida, qui inflige des blessures volontaires et la mort aux taureaux, et la bouvine, dont le but n’est jamais de tuer ni même de blesser les bovins, mais seulement de jouer avec eux.

Nous luttons contre la seule corrida et n’avons pas pour objectif de dénoncer les pratiques bouvines. C’est pourquoi nous n’avons pas cosigné la tribune du Parti animaliste. Nous refusons par ailleurs l’amalgame fait par le milieu taurin qui tente de décrédibiliser notre combat pour l’abolition de la corrida en nous accusant de vouloir la fin de toutes les traditions et de toutes les tauromachies, y compris celles sans effusion de sang : c’est faux.

Nous sommes attachés aux traditions telles que les courses camarguaises qui pourraient remplacer les corridas, mais nous ne cautionnons pas les ferrades (marquages au fer rouge), les escoussures (mutilations à vif des oreilles) ou les castrations à vif qui sont cruelles et pourraient être remplacées facilement par des méthodes modernes indolores, comme le demande le Parti animaliste (boucles auriculaires, stérilisations sous anesthésie).

Le COLBAC estime qu’il est important de pratiquer la bouvine de manière éthique, en considérant la sensibilité des animaux et en travaillant avec les manadiers pour s’assurer que les gestes ne causent pas de souffrances inutiles. Certaines manades ont déjà abandonné les pratiques cruelles décriées par le Parti animaliste. S’adapter aux évolutions sociétales en matière de condition animale, c’est aussi garantir que les traditions taurines comme la bouvine perdurent pour les générations futures.

Dans la presse

Illustration de Insolente Veggie

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

11 juillet 2024

Victoire contre un sponsor des novilladas de Boujan

1 juillet 2024

Manifestation contre les novilladas de Boujan s/Libron