Sensibiliser à la cruauté des corridas

Publié le 21 janvier 2021

Faites du bruit, partagez l'article

Le COLBAC a organisé une action de rue mercredi 20 janvier, de 11h à 12h, sur la place Jean Jaurès à Béziers, pour sensibiliser à la cruauté des corridas et formuler des vœux en faveur de leur interdiction à Béziers.

Photos, tracts, slogans, film de sensibilisation sur tablette : nous  rendons visible la cruauté animale au cours des corridas et invitons les Biterrois à exprimer leur refus des spectacles de tauromachie espagnole dans les arènes de Béziers.

Nous dénonçons une tradition cruelle qui banalise la violence exercée sur les animaux et qui n’est plus acceptable en 2021. Les piques, les banderilles, les épées et les poignards qui sont utilisés au cours d’une corrida sont en réalité des instruments de torture pour l’animal.

Des vœux en faveur de la fin des corridas

Le second objectif de cette action était de formuler publiquement des vœux en faveur de la fin des corridas à Béziers. Les militants ont distribué des tracts à cet effet. Parmi les vœux du COLBAC, l’arrêt immédiat des subventions municipales directes ou indirectes à l’école taurine et aux clubs taurins et l’organisation d’une féria sans effusion de sang.
Le COLBAC fait aussi le vœu d’une municipalité qui serait à l’écoute des attentes de sa population en matière de bien-être animal et de spectacles taurins.

L’absence de volonté du maire d’agir contre la souffrance animale en supprimant les spectacles cruels à Béziers est claire:  dans le magazine de l’agglo (JDB n°7), Robert Ménard et Simon Casas nous promettent des corridas qui vont redonner du rêve et de la magie ; or, la sensibilité en faveur des animaux ne cesse de progresser dans la société et un spectacle qui inflige des blessures mortelles à des taureaux révulse bien plus de personnes qu’il n’en fait rêver. 

Réaction du milieu taurin

L’aficionado Hugues Bousquet et le deuxième adjoint du maire, Benoit d’Abbadie délégué à la tauromachie ont appelé à une contre-manifestation …non déclarée ! Chacun sait que toute manifestation ou action dans la rue doit au préalable être déclarée en préfecture sauf  l’adjoint du maire, ce qui est quand même assez comique. La police est intervenue pour rappeler à l’ordre (!) l’élu de Béziers et le prier, lui et ses acolytes, de rentrer à la maison. On le savait déjà, mais c’est confirmé :  le mundillo se croit au dessus des lois ! 

Midi Libre, 21 janvier 2021

Dans la presse

Petit Journal, 28 janvier 2021

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?