colbac

5ème Basta Corrida Veg Tour

Cela a été une très belle manif ! Tournant le dos aux aficionados venus perturber notre action et tenter de couvrir nos voix avec des “Olé”, nous avons longuement dénoncé la barbarie de la corrida et le soutien de la municipalité, représentée par le maire Robert Ménard, présent aux côtés des défenseurs de la tauromachie sanglante. 

Ils pédalent contre la corrida

Le 5ème  « Basta corrida Veg Tour » s’est élancé le 18 juillet de Turin et s’achèvera le 3 août à Madrid. Les cyclistes italiens et espagnols de l’association « Bike For Animals » pédalent pour dénoncer la corrida et demander son abolition. Des actions de sensibilisation sont prévues dans les villes taurines qui jalonnent leur périple de 2700 kilomètres.

Ce jeudi 21 juillet, ils ont fait étape à Béziers. À leur arrivée, nous les avons accueillis sur le parvis des arènes. Puis, une dizaine de voitures flanquées de drapeaux et de slogans a défilé sur un parcours de six  kilomètres en centre-ville pour escorter le peloton cycliste jusqu’à la place Gabriel Péri. 

Cyclistes du Basta Corrida Veg Tour

Là, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, nous nous sommes retrouvés face au mundillo.
Comme en 2019, les clubs taurins de la ville ont en effet appelé à une contre-manifestation. Confinés derrière leur banderole “Béziers ville de culture taurine”, ceux et celles qui défendent la liberté de torturer un animal pour le plaisir étaient bien peu convaincants – voire ridicules – avec leurs petites affichettes représentant un taureau en pleine santé (évidemment). Mensonges et désinformation, encore.
Complaisant, Robert Ménard n’a pas pipé mot lorsqu’ils ont tenté de couvrir nos prises de paroles. “Bien triste spectacle de la démocratie à Béziers”, a souligné avec pertinence le seul élu municipal opposé aux corridas, Thierry Antoine, venu soutenir notre action.

Ont pris la parole successivement : le COLBAC, par la voix de sa présidente Sophie Maffre-Baugé, le cycliste italien fondateur et organisateur du Basta Corrida Veg Tour Paolo Barbon, Thierry Antoine, EELV, élu au conseil municipal de Béziers, le médecin Jean-Paul Richier, psychiatre, membre de l’association PROTEC dédiée à l’ interdiction de l’accès des arènes aux enfants, la militante Valérie Bijon et enfin le président du CRAC Europe, Didier Bonnet.

Sans relâche, grâce à ces nombreuses manifestations, nous poursuivons notre objectif : visibiliser la souffrance des animaux victimes des corridas et imposer la question de la fin des corridas dans le débat public. Le milieu taurin défend une pratique cruelle et barbare au nom de la tradition ; nous réclamons son abolition au nom de la souffrance animale qui est bien plus importante qu’une tradition. Il n’est plus acceptable de faire souffrir un être sensible pour un spectacle. La présence du mundillo est la preuve que nos actions ont du sens et visent juste. Ce jeudi 21 juillet, les aficionados et aficionadas de Béziers ont donné davantage de visibilité au 5ième Basta Corrida Veg Tour et ont prouvé que pro et anti peuvent se faire face sans incident ! 

Dans la presse

Midi Libre, 22 juillet 2022
Le Petit Journal, 28 juillet 2022
La Pieuvre du Midi, 29 juillet 2022
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.