Campagne européenne contre les aides financières à la tauromachie

Publié le 5 mai 2020

Faites du bruit, partagez l'article

un homme matador avec un masque
Quelque soit le contexte, l’argent public ne peut pas financer la souffrance animale.
 
Les associations AnimaNaturalis et CAS International lancent une campagne européenne pour s’opposer aux aides financières à la tauromachie liées à la crise du coronavirus. 
 
 
AnimaNaturalis est une organisation non gouvernementale et à but non lucratif qui œuvre pour la défense des animaux en Espagne et en Amérique latine. AnimaNaturalis s’attache à éviter la souffrance des animaux dans les principaux domaines où ils sont utilisés. 
CAS International (Committee Anti Bullfighting) veut mettre fin aux corridas et autres événements «culturels» qui entraînent des souffrances animales. Cela comprend les fêtes («fêtes patronales»), comme la course de taureaux à Pampelune et de nombreux autres festivals où des taureaux et autres animaux sont maltraités et tués.
 
« Nous demandons au gouvernement de fixer ses priorités sur les secteurs réellement utiles à l’économie du pays et non d’allouer des fonds ou d’accorder des facilités fiscales pour financer le sauvetage de la corrida, alors que bien d’autres domaines d’activité sont autrement plus utiles et urgents pour l’ensemble de la population du pays. Rien ne justifie que cette pratique cruelle, éthiquement inacceptable, soit soutenue à quelque niveau que ce soit. » AnimaNaturalis Espana AnimaNaturalis Internacional

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?