Corrida privée

Publié le 4 septembre 2009

Faites du bruit, partagez l'article

Un homme de dos et un taureau

La corrida privée a lieu chez un éleveur, dans une arène de tienta, sans aucun public ou pour quelques dizaines de spectateurs venus sur invitation personnelle.

Les toreros sont soit des professionnels qui s’entraînent ainsi à torturer et à tuer, soit des amateurs qui veulent jouer au toréador.

Les animaux suppliciés à cette occasion sont de pauvres bêtes qu’une tare physique ou psychologique rend invendables pour une corrida publique. On les achète à bas prix pour les massacrer, puis on se rembourse en vendant leur viande à des bouchers.

Ces tueries clandestines étant perpétrées sans aucune publicité, leur nombre annuel est impossible à évaluer. Il est seulement certain qu’elles sont bien plus nombreuses que les corridas publiques annoncées par affiches et par les médias. Surtout en début de carrière, les toreros professionnels, pour s’entraîner, tuent beaucoup plus en privé qu’en public.

L’absence de caméras et de photographes permet toutes les dérives auxquelles peut conduire un sadisme sans frein. On imagine les atrocités auxquelles se livrent les bourreaux sous prétexte de se faire la main.

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?