La culture française torche le mur des arènes

Publié le 21 juillet 2011

Faites du bruit, partagez l'article

un homme et le drapeau français

« Je n’y suis pour rien. Un chef ne peut pas tout contrôler. Je ne suis que ministre, pas responsable de ce que décident mes services. Voyez avec le Parlement ! « (sic Frédéric Mitterrand)

C’est ainsi, en guise de non-recevoir, que le ministre de la culture se défend de l’inscription de la corrida espagnole au patrimoine culturel français.  Donc, ce n’est pas nouveau, les français sont tous pris pour des imbéciles, heureux, gérés par des ministres hautement bienveillants et compétents.

Pour mieux entendre ce ministre, le CRAC Europe pour la protection de l’enfance publie sur son site les déclarations de Frédéric Mitterrand, interpellé par les membres du collectif Non à la Honte française.

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?