Municipales 2020 : pour un référendum, 1er rassemblement devant la mairie

Publié le 18 février 2020

Faites du bruit, partagez l'article

Une banderole

Premier rassemblement en vue des élections municipales 2020 

Objectif: interpeller les candidats aux élections municipales pour  demander un référendum sur la tauromachie à Béziers.

→ 18/02/2020 Midi Libre Béziers : réunis devant la mairie ce mardi matin, les antitaurins réclament un référendum

« Les membres du Colbac veulent être présents devant la mairie toutes les semaines jusqu’aux élections municipales. La présidente du Colbac, Sophie Maffre-Baugé, a interpellé les maires de Béziers, Boujan et Cers pour avoir leur avis sur la tauromachie. Elle a aussi adressé aux candidats aux élections municipales un questionnaire très précis. Si certains ont répondu, beaucoup se font encore désirer pour donner leur point de vue. »

« Les élections municipales sont une occasion d’améliorer la démocratie locale et la condition animale, assure Sophie Maffre-Baugé. Nous demandons aux listes candidates qu’elles inscrivent dans leur programme une mesure concrète : organiser un débat public et un référendum local sur la poursuite ou l’interdiction des spectacles cruels de tauromachie à Béziers. »

des personnes sur une place

Ce mardi, le maire de Béziers, Robert Ménard et Sophie Maffre-Baugé ont échangé quelques mots sur le parvis de la mairie.

3 personnes
des gens
un homme et une pancarte
un homme au mégaphone

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?