colbac

Municipales 2020 : Qui s’est engagé(e) pour un référendum ?

En 2020,  le respect du bien-être animal est une préoccupation des Français et un enjeu électoral. Selon un sondage pour la Fondation 30 Millions d’Amis réalisé par l’IFOP, près de 6 Français sur 10 se disent prêts à voter pour un candidat engagé dans la protection animale (Sondage mené du 15 au 16 janvier 2020 auprès d’un échantillon de 1010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus).
 
À Béziers, la corrida entraîne clivages et vives polémiques. En vue des élections municipales, le COLBAC a contacté les candidats aux mairies de Béziers, Boujan et Cers. Il leur a été envoyé une liste d’engagements portant sur plusieurs points, en particulier l’organisation d’un référendum sur la poursuite ou la fin des corridas . Voici ce qu’il faut retenir:
 
ILS DISENT « OUI » A UN REFERENDUM SUR LA CORRIDA :
 

→ Les listes Béziers en commun conduite par Thierry Antoine et Magali Crozier (EELV et LFI) et En Avant Boujan conduite par Alexandre Dumoulin nous ont très rapidement retourné le questionnaire signé. Ils s’engagent à organiser un référendum local sur la tauromachie s’ils sont élus. Thierry Antoine s’engage sur quasi toutes nos propositions et, s’il est élu, ne versera aucune aide financière aux instances taurines (clubs et école):

 

→ La liste Béziers Citoyen conduite par Claire Dotto s’engage aussi par écrit sur un référendum.

 

→ La liste LR conduite  par Antoine About 2020 et la liste de Nicolas Cossange À gauche Béziers (PCF/PS/MRG) nous ont écoutés attentivement et se sont prononcés oralement en faveur d’un référendum. S’il est élu, Nicolas Cossange promet de ne verser aucune subvention aux clubs taurins.

ILS DISENT « NON » A UN RÉFÉRENDUM SUR LA CORRIDA :
 
Robert Ménard nous a reçus longuement. Les échanges ont été constructifs et très cordiaux. Le maire sortant n’a pas souhaité s’engager par écrit.
 
→ Pascal Resplandy, à la tête de la liste Béziers en Rouge et Bleu nous a accordé une entrevue très cordiale. S’il est élu, il diminuera les subventions à l’école taurine. Pas d’engagement écrit.
 

→ Gerard Abella, liste Boujan Passionnément maire sortant de Boujan-sur-Libron, n’a pas souhaité nous recevoir mais il nous a accordé un entretien téléphonique courtois. Il est opposé à un référendum mais se dit ouvert à un débat.

EN CE QUI CONCERNE CERS  
 
L’un des candidats étant organisateur de novilladas (avec mises à mort( dans les arènes de Béziers, nous avons simplement demandé aux deux listes en lice de s’engager à ne pas organiser de spectacles de tauromachie espagnole dans la commune.
 

→ Didier Bresson, liste Cers Notre Village est le président de l’école taurine de Béziers depuis 16 ans. Il n’a pas voulu nous recevoir, ni même nous parler. Il nous a quasiment raccroché au nez. Il n’a pas répondu au courrier que nous lui avons envoyé (avec accusé de réception).

→ Olivier Palanque, liste Notre ambition, Cers nous a répondu avec courtoisie mais n’a pas souhaité prendre position.
 
CONCLUSION : Au cours de cette campagne, le referendum sur la corrida réclamé par le COLBAC depuis plusieurs années a rencontré un écho particulièrement retentissant. Et pour la première fois dans des élections municipales à Béziers, des listes candidates expriment leur souhait de ne plus voir mourir des taureaux dans les arènes.
 
(Rappel : le COLBAC est indépendant de tout parti politique. Nous soutenons les initiatives et les élu(e)s qui agissent en faveur de l’abolition de la corrida).
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.