Nouvelle année de l’anti-corrida…

Publié le 5 janvier 2011

Faites du bruit, partagez l'article

* Crédit photo, Jean-Marc Montagnies

A l’heure où la tauromachie décide que deux nouvelles piques seront utilisées pour châtier (perforer) les taureaux, la large qui explose les chairs en flots de sangs ou la fine qui pénètre pour affaiblir lentement, les décideurs taurins réfléchissent à un nouveau style de communication pour amener les enfants dans les arènes.

C’est de cela qu’est composée la réflexion taurine.

Comment tuer lentement sous le regard des enfants.

En 2011 le taureau sentira beaucoup plus longtemps les toréadors l’agonir de coups de fers devant les enfants qui, présents dans ces abattoirs, figureront l’avenir des traditions. Un enfant n’est jamais vraiment coupable, alors la corrida sera elle aussi disculpée.

En 2011 l’animal innocent sera encore torturé, les aficionados hurleront toujours olé, et en France, une proposition de loi sera peut être enfin lue à l’Assemblée…

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?