colbac

Paul Ricard met fin à son partenariat avec les clubs taurins

une tete et un buste de taureau
La société Paul Ricard met fin à son mécénat au profit de l’UCTPR (Union des Clubs Taurins Paul Ricard ). C’est un séisme et une annonce lourde de conséquences pour le mundillo: le groupe Paul Ricard, géant français des spiritueux, était indubitablement, de toutes les entreprises industrielles et commerciales françaises, la plus engagée en faveur de la tauromachie.
 
Aucune entreprise en France ne soutenait autant que la société Ricard les ferias et n’y avait investi des sommes aussi considérables. Plus de 300 clubs taurins Paul Ricard répartis dans toute la France soutiennent, stimulent, vantent, promotionnent toutes les formes de tauromachie, depuis les ferrades et les tientas jusqu’aux touradas portugaises et aux corridas espagnoles en passant par les fiestas camperas. Mieux : des arènes ont été construites soit directement par la firme Paul Ricard comme à Méjanes (Camargue) soit indirectement par le biais des clubs taurins de l’UCTPR. Dans ces arènes, des corridas publicitaires, en particulier des corridas équestres additionnant souffrance des chevaux et des taureaux, ont été organisées.
 
Les clubs taurins Paul Ricard organisaient aussi chaque année, à l’intention de leurs adhérents, chez de nombreux éleveurs, d’innombrables spectacles tauromachiques à caractère privé. Un banquet copieusement arrosé y faisait fonction d’entracte entre les brutalités commises sur des bêtes le matin et les sévices qu’on leur inflige l’après-midi. La société Paul Ricard devait estimer que la tauromachie incitait à la consommation d’alcool. Elle faisait couler le sang espérant ainsi faire couler plus d’alcool. En réalité, en liant ses boissons à la tauromachie, elle leur donnait une image répulsive pour la grande majorité des consommateurs.
 
Le groupe américain avec lequel la société a fusionné il y a quelques mois n’a pas marché dans cette combine et a refusé de lier le commerce de l’alcool avec le trafic du sang, de la torture et de la mort.
 
À Béziers, il y a 3 clubs taurins Paul Ricard dont le “célèbre” CTRP El Mundillo ; à Boujan, c’est le Poulpe Taurin.
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.