Enfants et corrida : questions écrites au Gouvernement

Publié le 16 décembre 2022

Faites du bruit, partagez l'article

Le prosélytisme taurin en milieu scolaire est fréquent. Il sévit parfois également dans les centres de loisirs municipaux (exemples à Béziers, ici et ici ). La propagande taurine dans certaines écoles de la région nîmoise et l’exposition des enfants à la violence des spectacles de corrida ont fait l’objet de deux questions écrites au Gouvernement.   
Le 24 novembre 2022, la sénatrice Samantha Cazebonne (RDPI) a posé une question écrite au Gouvernement afin de l’interpeller sur la présence d’associations faisant la promotion de la corrida dans les écoles de la région nîmoise.(QE n°03923)  

Le 6 décembre 2022, Corinne Vignon, députée Renaissance de la 3ème circonscription d’ Haute-Garonne, a interrogé le Gouvernement pour savoir s’il  « entend prendre des dispositions pour interdire les spectacles de corrida aux mineurs« . (QE n°3739)

Mise à jour 17/01/2023 Réponse du ministre de l'Agriculture

à propos

Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Nous nous opposons à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d’un art ou d’une tradition encore acceptable.

Newsletter

Votre soutien contribue aux victoires de demain. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités et être sûr de ne pas rater nos prochaines actions.

@BeziersColbac

Découvrez nos dernières actualités

8 mai 2024

Le COLBAC réagit à l’affiche de la feria 2024

22 avril 2024

Une « feria off », pourquoi ?